Bénéficiaires

La Fondation SEMAFO vient en aide aux communautés de l’Afrique de l’Ouest, spécifiquement dans les endroits où SEMAFO ou l’une de ses filiales est présente. La Fondation offre ses services principalement aux villes et villages à l’intérieur de la zone de permis d’opération, mais de plus en plus, elle élargit son territoire d’assistance aux villes et villages aux abords des zones de permis, voire à l’ensemble du pays selon les projets.

Les besoins des pays de l’Afrique de l’Ouest sont importants. Les gens souffrent de malnutrition, manquent d’eau potable, sont peu scolarisés, ne savent souvent pas lire ni écrire et plusieurs doivent mendier pour survivre. Les jeunes filles sont encore plus vulnérables, car elles sont fréquemment forcées de se marier très jeunes, n’ont pas accès à l’éducation de base et sont souvent soumises à l’excision.

* la population est majoritairement rurale;
* les activités économiques dominantes sont l’agriculture et l’élevage;
* les régions sont plus pauvres que le reste du pays;
* les ressources naturelles sont présentes mais sous-exploitées;
* les taux de scolarisation et d’alphabétisation sont faibles et en deçà des moyennes nationales, particulièrement pour le Burkina Faso;
* les taux de natalité sont très élevés;
* la couverture énergétique est très faible.

Il faut aussi noter les maladies comme éléments perpétuant le sous-développement. Les maladies tropicales les plus dévastatrices sont présentes dans ces pays, notamment la malaria, la diarrhée bactérienne et protozoaire, l’hépatite A, la fièvre typhoïde, la fièvre jaune, la fièvre dengue, la schistosomiase et la méningite à méningocoque. À tout cela s’ajoute le VIH/sida qui fait aussi des milliers de victimes chaque année.

BURKINA FASO

Le Burkina Faso (pays des hommes intègres), jadis connu sous le nom de République de la Haute-Volta, est limitrophe avec le Ghana, le Mali, le Niger, le Benin, le Togo et la Côte d’Ivoire. Sa superficie représente environ le quart de l’Ontario. Le climat est tropical : chaud et humide en été et sec en hiver. Le pays vit d’énormes sécheresses qui affectent grandement les récoltes et la distribution de la population. Le dernier rapport du PNUD sur le développement humain durable, classe le Burkina Faso au 183e rang, sur 188 pays concernés par le classement (2015).

 

Burkina Faso Canada
Population 18 931 686 35 099 836
Superficie (km2) 274 200 9 984 670
PIB par habitant ($ US) 1 700 43 100
Âge médian 17,1 41,8
Taux d’alphabétisation (hommes) 36,4 % 99 %
Taux d’alphabétisation (femmes) 19,5 % 99 %
Espérance de vie à la naissance (ans) 55,12 81,76
Sources: The World Fact Book, 2015, CIA; Rapport sur le Développement Humain, 2015, PNUD

* 80 % de la population est engagée dans une agriculture de subsistance (2015)
* 70,1 % des ménages vivent dans la zone rurale (2015)
* 3,03 % de croissance démographique (2015)
* 46,7 % de la population est sous le seuil de la pauvreté (2009)
* 24,2 % de la population rurale n’a pas accès à l’eau potable (2015)
* 93,3 % de la population rurale n’a pas accès au lieu d’aisance (2015)

 

Les différentes régions

Le Burkina Faso est divisé en 13 régions administratives qui regroupent 45 provinces.  Nous touchons présentement à 11 régions et notre zone d’intervention s’étend principalement sur les régions de la Boucle du Mouhoun et de l’Est. En tout, 130 villages bénéficient des bienfaits de la Fondation.

2 RegionsTousWeb

 

Région : Boucle du Mouhoun

3 RegionBoucleDuMouhoun

La population de la région de la Boucle du Mouhoun est de 1 874 236 habitants (2014 : selon un pourcentage de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD)), sa superficie de 34 333 kilomètres carrés et sa capitale est Dédougou. Le site minier de Mana se trouve dans les provinces du Mouhoun et des Balé.

Selon une analyse de l’INSD, la région de la Boucle du Mouhoun est l’une des plus pauvres et des plus peuplées des 13 régions du Burkina Faso (2010). Elle est la principale région productrice de coton et l’agriculture constitue l’essentiel de son revenu, 77,32 %  (2014) des ménages vivent en milieu rural. La taille moyenne des ménages est de 7,2 personnes, ce qui constitue la moyenne la plus élevée du pays. La région est la mieux arrosée du pays, cependant 42,6 % des ménages n’ont pas accès à l’eau potable. Le taux d’alphabétisation des 15 ans et plus dans la région est de 32,2 % (2014), ce qui est inférieur à la moyenne nationale de 46,9 %. (2014).

Voici plusieurs indicateurs sociaux qui démontrent la précarité de la région de la Boucle du Mouhoun :
* 52,6 % des ménages vivent dans des logements coiffés de terre (2014);
* 89,7 % des ménages vivent dans des logements ayant des murs de terre (2014)
* 36,4 % des ménages doivent se déplacer à plus de 30 minutes pour accéder aux services de santé les plus proches (2007);
* 56 % des ménages sont sous le seuil de la pauvreté (2009);
* 56,5 % du matériel agricole dont disposent les agriculteurs est archaïque ou très peu performant (2005);
* 67,8 % de la population n’est pas instruite, pour les plus de 15 ans (2014);
* 7,7 % des ménages ont accès au réseau électrique (2014;
* 51,8 % des ménages utilisent la nature comme lieux d’aisance (2014);
* 42,6 % des ménages n’ont pas accès à l’eau potable (2014).

La population de la province du Mouhoun est de 319 249 (2009) habitants et sa superficie est de 6 668 kilomètres carrés. Nous venons en aide aux populations des villes et villages autour du site minier qui se trouvent dans les communes de Bondoukuy, Dédougou, Kona, Ouarkoye et Safané.

Dans la province des Balé, dont la population est de 243 059 habitants (2011), la superficie de 4595 kilomètres carrés et le chef-lieu Boromo, nous venons en aide à sept départements soit Bagassi, Bana, Boromo, Oury, Pompoï, Poura, Siby et Yaho.

On peut constater une amélioration des conditions de vie dans la Boucle du Mouhoun depuis les dernières statistiques de 2008. Elle est en meilleur position que celle de la Région de l’Est où la Fondation intervient que depuis 2015.

 

Région : Est

3 RegionEst

La population de la région de l’Est est de 1 647 056 habitants (2014 : selon un pourcentage de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD)), et compte pour 8,7 % de la population total du Burkina Faso. Elle est l’une des régions les moins denses avec 33,5 h/Km2. Sa superficie de 46 694 kilomètres carrés et sa capitale est Fada N’Gourma. Le site minier de Boungou se trouve dans la commune de Partiaga dans province de la Tapoa.

Selon une analyse de l’INSD (2014), c’est dans la région de l’Est qu’on a le taux de chômage le plus élevé avec 36,8 %. Il y a un très faible taux d’alphabétisation pour les jeunes de 15 à 24 ans, soit de 32,3 %, comparativement à 49,9 % pour la moyenne nationale. La région de l’Est possède le 2e plus faible taux de fréquentation scolaire au primaire, soit 32,7 %.

Voici plusieurs indicateurs sociaux qui démontrent la précarité de la région de l’Est :
* 65,6 % des ménages dont la toiture du bâtiment est précaire;
* 94,2 % des ménages vivent dans des logements ayant des murs de terre (2014);
* 76,2 % de la population âgée de plus de 15 ans n’est pas instruite (2014);
* 4,3 % des ménages ont accès au réseau électrique (2014);
* 81,5 % des ménages utilisent la nature comme lieux d’aisance (2014);
* 31,6 % des ménages n’ont pas accès à l’eau potable (2014).

La population de la province de la Tapoa est de 341 782 (2006) habitants et sa superficie est de 14 594 km2. Nous venons en aide aux populations des villes et villages autour du site minier qui se trouvent dans le département de Partiaga.

 

Villages touchés par les actions de la Fondation SEMAFO :

Cartes géographiques des 130 villages.

Région de la Boucle du Mouhoun

Villages_Secteur Mouhoun2016mod

Région de l’Est

Villages_Secteur_Est2016

 

Source :
Central Intelligence Agency World Factbook (CIA)
Institut National de la Statistique et de la Démographie du Burkina Faso (INSD)

 

 

This post is also available in: Anglais

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options