PROJET HYGIÈNE ET FERTILISATION

Burkina Faso : en activité

 

La section hygiène et fertilisation est un projet de développement durable multisectoriel, car il prend en compte les aspects d’assainissement, d’environnement, de productivité et de cohésion sociale. Inspiré de l’expérience réussie par l’Association KOASSANGA dans la localité de Barkouytenga, ce projet a été réalisé au profit des ménages déplacés de la mine de Boungou dans la région de l’Est.

Les latrines écologiques ECOSAN à faibles coûts permettent en traitant les excréments séparément, de façon simple et naturelle, de produire du compost qui sera utilisé pour l’agriculture afin de bonifier la qualité du sol. Grâce à ce procédé, la Fondation SEMAFO désire accroître la productivité des champs et par le fait même augmenter les revenus des différents propriétaires, et ce, sans l’achat d’engrais onéreux. L’objectif est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire pour les ménages en augmentant sensiblement la production agricole. L’utilisation des sous-produits en agriculture permet de pratiquer une agriculture écologique à fort rendement respectueuse de l’environnement. Pour information, les tests en agriculture réalisés depuis 6 ans avec l’appui du ministère de l’Agriculture ont permis de démontrer que l’utilisation des urines et des fèces permet d’obtenir des rendements agricoles supérieurs à ceux réalisés avec les engrais chimiques (NPK et urée).

Ce projet, initié au profit des ménages impactés par les activités minières de la région de l’Est, a permis de réaliser 169 latrines ECOSAN pour ces ménages. Une campagne de formation et de sensibilisation, de concert avec l’association KOASSANGA, a été réalisée à leur endroit afin qu’ils comprennent le bien fondé d’un tel projet ainsi que les modalités pratiques d’utilisation.

Par la suite différentes formations seront offertes aux bénéficiaires pour leur permettre de produire suffisamment de céréales pour se nourrir, mais aussi d’en commercialiser une partie leur permettant ainsi d’avoir des revenus complémentaires tout en protégeant l’environnement et ce, sans l’achat d’engrais onéreux :

  • Formation d’animateurs en agriculture écologique
  • Formation à la production de répulsifs naturels permettant de lutter, sans pesticides, contre les attaques de ravageurs dans les champs
  • Formation à la lutte contre la désertification des sols: apprendre à combiner l’utilisation des sous-produits des latrines et les techniques culturales de préservation et de réhabilitation des sols

Ce type de latrines sèches écologique, fonctionne sans eau, sépare les fèces des urines
permettant ainsi de valoriser les déchets en les transformant en compost (excreta) ou en fertilisant liquide (urines) utilisables pour la fertilisation des sols ou des cultures.

En bref


  • Différentes formations pour les bénéficiaires afin d’améliorer leur revenu et d’augmenter le rendement de leur terre (2016-2017)
  • Construction de 4 hangars d’entreposage pour la conservation des urines (2016-2017)
  • Installation de 169 latrines ECOSAN pour la relocalisation des ménages de Boungou (2016-2017)
  • Formation des 8 gestionnaires des centres d’hygiénisation (2016-2017)
  • Une campagne de sensibilisation sous le thème « Formation des bénéficiaires sur l’utilisation et l’entretien des latrines ECOSAN » a eu lieu au profit des populations de Boungou, de Natongou et de Tamboangou (2016-2017)

This post is also available in: Anglais

title that shows in the donate lightbox
Zone d’intervention : Burkina Faso
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options