PROJET FORAGE D’EAU POTABLE

Burkina Faso : en activité
Niger : Projet terminé en 2014

Le forage de Tounou au Burkina Faso (mars 2015), refoule un débit de 18 000 litres/heure, soit un débit 45 fois supérieur au meilleur forage existant.

Les populations sont accompagnées dans l’hygiène, l’assainissement et l’amélioration du cadre de vie. En plus des investissements directs dans les infrastructures scolaires, la Fondation SEMAFO s’est préoccupée d’apporter de l’eau à la population toute entière, réalisant ainsi des forages d’eau potable avec superstructures équipées de pompes à volant Volonta ou India mK II dans les écoles de niveau primaire et secondaire ainsi que dans les villages. Certains endroits au Niger, ont bénéficié de mini-adduction d’eau potable équipée d’une borne-fontaine ainsi que la reprise intégrale de certains puits.

Ces actions facilitent l’accès à l’eau potable pour les élèves, le personnel enseignant ainsi que pour la population en général, contribuant ainsi à l’amélioration des conditions d’hygiène de tous les villages.

En bref

  • 6 forages d’eau potable : Kienséré, Kiétou, Pani, Sio, Tambouangou et Tawori (2016-2017)
  • Phase 2 de l’adduction d’eau de Wona : ajout de 3 bornes-fontaines (2016-2017)
  • Nombre de structures d’eau potable réalisées de 2009 à 2016 au Burkina : 33 (Construction d’une adduction d’eau potable simplifiée (2 bornes) à Wona (2015-2016)
  • Amélioration de l’hygiène/santé, grâce à un accès accru à l’eau potable dans les villages
  • 3 mini adduction d’eau au Niger (2012)
  • 1 puit à Bolsi au Niger (2012)

This post is also available in: Anglais

PROJET FORAGE D’EAU POTABLE
Zone d’intervention : Burkina Faso et Niger 6 forages d’eau potable : Kienséré, Kiétou, Pani, Sio, Tambouangou et Tawori (2016-2017)
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options