PROJET CANTINES

Burkina Faso : en activité
Niger : Projet terminé en 2014

 

Initialement, en partenariat avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie, des cantines scolaires ont été mises en place dans les écoles de Wona A et B afin de permettre à 600 enfants et à leurs enseignants d’avoir un repas assuré par jour, cinq jours par semaine.  Depuis 2012, la Fondation SEMAFO continue ce projet avec les écoles de Bana A et B au Burkina Faso et en 2013 avec le collège de Bossey Bangou au Niger.  Au 30 juin 2013, la Fondation a servi près de 539 650 repas dans les cantines scolaires. C’est souvent, pour ces enfants, le seul repas de la journée. Il est composé de riz gras ou de riz sauce, de haricot ou de Niébé mélangé à du riz ou du couscous. Le tô avec sauce y est également servi. Au-delà de l’impact sur la santé par une alimentation équilibrée et régulière, celui-ci a aussi pour effet d’inciter les écoliers à une présence régulière à l’école, renforçant ainsi l’assiduité scolaire. En effet, l’école Wona A a enregistré en 2013, le nombre le plus élevé d’élèves depuis sa création en 1962. Le village de Wona a enregistré cette même année, le plus haut taux de scolarisation de la région et le plus haut taux de réussite aux examens du Ministère.

Les cantines en garantissant des repas aux élèves contribuent à un engouement réel, à aller à l’école et à une amélioration des résultats scolaires de tous les élèves et particulièrement les plus éloignés.

Dans le cadre de l’autonomisation de ces cantines scolaires, la Fondation SEMAFO a amorcé le démarrage de champs collectifs afin de produire par l’agriculture locale des céréales pour alimenter les cantines. La Fondation a fourni la formation, les outils et les engrais nécessaires. Ces cantines ont aussi permis de stimuler l’économie locale, d’embaucher et de former 6 cuisinières, et de renforcer la participation de la communauté et des parents à la gestion scolaire.  À cet effet et afin de pérenniser les cantines scolaires, la Fondation SEMAFO a financé un Programme d’Appui aux Comités de Gestion d’École (PACOGES) dont le but est de rendre les communautés responsables et acteurs privilégiés du développement à la base du système éducatif. Ainsi, la communauté elle-même est obligée de développer l’esprit d’entraide et de solidarité pour la bonne marche des activités des plans d’action de leurs écoles. Plus de 60 enseignants et leaders communautaires, membres de COGES de 23 écoles des zones de Yaho et de Kona, ont été formés. Depuis 2014-2015, la Fondation soutien le projet par la formation de COGES (Comité de Gestion d’École), APE (Association des Parents d’Élèves), AME (Association des Mères Éducatrices) et par la donation de quelques vivres (voir détail projet COGES).

En bref


  • 10 écoles ont reçu des dons en vivres en 2015-2016
  • Près de 3 000 personnes ont bénéficiés du projet (2015-2016)
  • Nombre de repas servis de 2009-2014 : 539 632
  • 8 écoles ont reçu des dons en vivres en 2014-2015
  • 57 632 repas servis au Burkina Faso et au Niger en 2013-2014
  • 5 cantines (1 Niger, 4 Burkina Faso) en 2013-2014
  • 138 364 repas servis au Burkina Faso en 2012-2013 à plus de 1 500 enfants et professeurs

This post is also available in: Anglais

PROJET CANTINES
Zone d’intervention : Burkina Faso et Niger Nombre de repas servis 2009-2014 : 539 632
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options