PROJET ASSAINISSEMENT

Burkina Faso : en activité

« Le village est nettement plus propre, les champs aux alentours du village ne sont plus envahis par des sachets plastiques, facilitant ainsi les travaux agricoles sur ces espaces. Le marché et les endroits publics sont désormais beaucoup assainis. De façon générale, la vie est plus agréable maintenant à Wona. » Sidiki Kassié, chargé de mission de la Fondation

En partenariat avec la compagnie pétrolière TOTAL Burkina, la Fondation SEMAFO a mis en œuvre le projet Assainissement du village de Wona, avec EAA (Eau et Assainissement pour l’Afrique) comme partenaire technique pour l’étude et l’élaboration globale du projet ainsi que sa mise en œuvre, en tant qu’institution panafricaine spécialisée. Après les études préparatoires et l’élaboration globale du projet, l’implémentation de ce projet a démarré en 2012-2013. En plus de l’Agence Intergouvernementale Panafricaine, une bénévole canadienne a été impliquée sur trois mois, de février à avril 2013.

Le travail effectué dans cette première phase de projet de traitement des déchets a consisté à informer et à mobiliser les acteurs et leaders, à former les acteurs communaux ; 12 hommes et femmes sur le concept de l’assainissement, leurs rôles dans le projet, le cadre règlementaire et la gestion des déchets solides en plus de mobiliser la population du village. De plus, un centre de traitement des déchets a été construit en décembre 2012, constitué d’un terrain, d’une bâtisse sanitaire et de bacs en béton destinés au compostage, le tout clôturé par un mur.

En décembre 2013, une volontaire canadienne via notre partenaire SACO a accompagné la brigade verte de Wona dans le recyclage de déchets plastiques. De plus, la directrice du Centre de recyclage des sachets plastiques usagés de Bobo-dioulasso, GAFREH (Groupe d’Action des Femmes pour la Relance Économique du Houet) est venue expliquer au groupe comment ramasser, laver, désinfecter et sécher les sachets plastiques noirs afin de les découper en fines lanières et de les mettre en pelotes.  À partir de là, ils peuvent être crochetés ou tissés. Cette formation leur a permis de fabriquer des porte-monnaie, des porte-clefs, des sacs, des chapeaux et des paniers qu’ils peuvent revendre au village.  La gestion des sachets plastiques permet une amélioration au niveau de l’environnement, de la santé et de l’économie.

En bref


  • Une brigade verte de 12 membres effectue chaque mois 3 passages par ménage pour la collecte des ordures
  • Les déchets plastiques sont revalorisés à travers la vente des articles confectionnés et les frais de collecte servent à payer des salaires à la brigade verte

This post is also available in: Anglais

PROJET ASSAINISSEMENT
Zone d’intervention : Wona, Burkina Faso
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options