PRODUCTION ET TRANSFORMATION DU BEURRE DE KARITÉ

Burkina Faso : en activité

Le groupement Gnogondèmè de Yona, créé en 2002, connaîtra un essor réel à partir véritablement de 2010 avec l’accompagnement de la Fondation SEMAFO. La Fondation a financé la construction d’un centre de transformation et de commercialisation de produits à base de karité pour le groupement de femmes Gnogondèmè. Cette construction a été applaudie par la population, les femmes, les autorités locales et les hauts commissaires des Balé et du Mouhoun. Le centre est équipé de tout le matériel nécessaire à la production de savons et de beurre de karité et est électrifié par des plaques solaires. Une formation a été offerte aux femmes de la savonnerie en ce qui a trait aux exigences reliées à la production et à l’exportation de savons et de beurre de karité. Le projet a été inauguré le 25 septembre 2010 à Yona.

« Je viens de comprendre que les femmes peuvent faire des affaires. Aucun groupement de femmes dans ce village et même dans la zone ne pouvait oser entreprendre quelque chose sans que les hommes soient au courant il y a 5 ans. Maintenant, je pense qu’on est libre de nos mouvements dans le cadre des groupements et associations tout cela grâce à la Fondation SEMAFO.  »
– Safièta Deme, un membre du groupement Gnogondèmè

Afin d’obtenir la certification biologique, un système d’assurance qualité a été mis en place garantissant la traçabilité des produits, l’hygiène et la sécurité alimentaire. L’ensemble des productrices et transformatrices impliquées ont été formées au respect des standards des référentiels de certification biologique UE (Union Européenne) et NOP (National Organic Program). En appuyant la production d’un beurre de karité certifié biologique et exportable sur le marché international, et sa transformation pour les marchés locaux et internationaux, la Fondation SEMAFO permet aux femmes productrices de karité de générer d’importants revenus pour leurs familles. Cela contribue énormément à la protection de l’environnement à travers la reconnaissance et la mise en valeur de l’arbre à karité.

De plus, différentes actions ont été conduites en vue d’améliorer les capacités de production, de gestion, de commercialisation et d’amélioration de la qualité des produits du groupement, ainsi que l’auto prise en charge des femmes dans leurs différentes actions, en vue d’une préparation de celles-ci à une autonomisation progressive.

En bref


  • Revenus générés par le projet en 2015-2016 : 64 000 $
  • Mise en place d’un systèeme Bio-Gaz
  • Vente de 7 tonnes de beurre de karité (2015-2016)
  • Vente de 1,4 tonne de tourteaux d’amandes (2015-2016)
  • 1 202 femmes collectrices dans 13 villages des 6 communes de Bana, Bondoukuy, Kona, Pompoï, Safané et Yaho (2015-2016)
  • Revenus générés par le projet de 2011 à 2015 : 146 630 $
  • 1 200 femmes collectrices dans 15 villages des 6 communes de Bana, Bondoukuy, Kona, Pompoï, Safané et Yaho (2014-2015)
  • Prix d’Excellence « Afrique Expansion Soutien à l’entreprenariat en Afrique » lors de la 7e édition du Forum Africa 2015
  • Vente de 39,4 tonnes d’amandes biologiques (2015)
  • 19 68 articles vendus localement et internationalement  (2014-2015)
  • Vente de 28 tonnes d’amandes biologiques (2014)
  • 84 travailleuses au centre (2013-2014)
  • 1er prix des produits agro-sylvio-pastoraux des provinces des Balé et du Mouhoun (2012-2013)
  • 231 $ revenu moyen annuel des productrices (2012-2013)
  • Vente d’amandes de karité biologique à OLVEA une compagnie française de production de beurre de karité installée à Bobo-Dioulasso
  • Vente de tourteaux (résidu d’extraction du beurre de karité)
  • Exportation au Canada, aux États-Unis et en Corée

This post is also available in: Anglais

PRODUCTION ET TRANSFORMATION DU BEURRE DE KARITÉ
Zone d’intervention : Burkina Faso Revenus générés par le projet : 146 630 $
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options