LATRINES

Burkina Faso : en activité
Niger: Projet terminé en 2014

Diminution des cas de diarrhées et de vomissements (dus à des germes banals et des germes pathogènes surtout les E. Coli responsables de contamination fécale) en plus du paludisme.

Un des objectifs liés à l’éducation est l’amélioration durable du niveau d’hygiène dans les écoles et les villages afin de contribuer à l’amélioration de l’état de santé des enfants de 2 à 16 ans et de leurs familles.

Pour concourir à cet objectif, il est nécessaire de travailler d’une part sur les comportements des enfants liés à l’hygiène et à l’eau, d’autre part sur les infrastructures hydrauliques et sanitaires des écoles et des villages.

L’activité vise ainsi, auprès des enfants scolarisés, des résultats à différents niveaux soient à développer leurs connaissances, leurs aptitudes et les pratiques améliorées de l’hygiène.

Ce sont les pratiques usuelles, jalonnant la vie quotidienne, qui sont visées. Le résultat attendu auprès des enfants est l’appropriation de pratiques empêchant la propagation des maladies liées à l’eau et à l’hygiène au sein de l’école, mais également à la maison. Il vise également la consolidation des comportements usuels tels que la consommation adéquate de l’eau, le lavage des mains systématisé et l’utilisation des latrines.

En bref


  • 46 latrines (2016-2017)
  • 158 latrines construites au Burkina Faso (120) et au Niger (38) depuis 2009 et 3 douches au Burkina Faso

This post is also available in: Anglais

title that shows in the donate lightbox
Zone d'intervention : Burkina Faso et Niger Nombre de latrines construites de 2009 à 2017 : 158
$ CAD
Change this in Theme Options
Change this in Theme Options